Association GRAL pour la maladie d'ALZHEIMER
Gral 27, Bld Jean Moulin 13005 - Marseille 06 76 16 76 85 - Tél. 04 91 74 46 75 - Tèl.2 04 91 75 65 78
N°TVA : 71420323362

Communication du professeur BOLLER au XXXIème Congrès du GRAL

13/02/2018

L'histoire de l'amylose est généralement liée au nom de Rudolf VICHROW (1821-1902), qui introduit en 1854 le terme « amyloïde » dans la littérature médicale. Cependant, les descriptions de l'amylose sont apparues plus tôt dans la littérature. Nicolaus FONTANUS a probablement rapporté le premier cas en 1639. D'autres cas ont été décrits plus tard et il a été pensé que les organes affectés étaient composés principalement de substance grasse. Par conséquent, le Baron Carl Von ROKITANSKY (1804-1878), un des pères de l'anatomopathologie moderne, en 1842 a décrit les organes comme « lardeux » ou « cireux ». Le terme « amyloïde », inventé en 1838 par le botaniste Matthias SCHLEIDEN, a été introduit par la suite par VICHROW pour remplacer les termes utilisés par ROKITANSKY, car les organes incluaient en fait des substances autres que les graisses. George BUDD (1808-1882) a par exemple rapporté en 1852 que les organes analysés contenaient principalement de l'albumine plutôt que de la graisse. Les progrès dans les techniques utilisées pour la coloration histologique (par exemple le rouge CONGO introduit par BENNHOLD en 1922) ont aidé à mieux caractériser l'amyloïdose systémique. Pour mettre ces développements dans un contexte historique, ils sont liés à l'énorme expansion de l'industrie des colorants et de la teinturerie en ALLEMAGNE à la fin du XIXème siècle. Cela a entraîné des progrès histologiques menés par des personnes telles que NISSL et WEIGERT. Ils ont également conduit à des avancées dans la photographie (illustrées par AGFA) ainsi qu'à des « réalisations » moins pacifiques telles que l'acquisition et le développement par « Interessen Gemeinshaft FARBEN Indisstrie » mieux connu sous « IG FARBEN » de gaz utilisés d'abord comme pesticides et plus tard comme substances toxiques. Un autre type de pathologie liée à l'amyloïde a été décrit par Alois ALZHEIMER en 1906, et décrit par la suite par OPPENHEIM en 1909 et par FISHER en 1910. Bien qu'une association entre l'angiopathie amyloïde cérébrale (AAC), étiquetée plus tôt « drusige Entartung der Artien und Kapillaren » et « amyloidose cerebrale et meningee », et la maladie d'ALZHEIMER a été reconnue dans les années 1940, ce n'est que dans les années 1970 qu'elle a été reconnue comme partie intégrante de la maladie par JELLINGER (1977). Dans les mêmes années, une relation entre l’AAC et l'hémorragie intracérébrale non traumatique a été suggérée. Actuellement, plusieurs maladies du système nerveux central (démence, accident vasculaire cérébral et lésion cérébrale) ont été associées à diverses formes d’AAC et les épisodes neurologiques focaux transitoires sont de plus en plus reconnus comme une présentation de l’AAC.

 

Historical Evolution of Ideas on Cerebral Amyloidosis.pdf

Retour
Top