Association GRAL pour la maladie d'ALZHEIMER
Gral 27, Bld Jean Moulin 13005 - Marseille 06 76 16 76 85 - Tél. 04 91 74 46 75 - Tèl.2 04 91 75 65 78
N°TVA : 71420323362

Communication du Professeur PELLETIER au XXVIIIème Congrès du GRAL

01/06/2018

Les principales commissures reliant les hémisphères cérébraux sont représentées par le corps calleux (la plus volumineuse, véritable pont de substance blanche inter-hémisphérique), la commissure blanche antérieure, la commissure blanche postérieure, la commissure inter-thalamique et la commissure inter-hippocampique. Le syndrome de déconnexion calleuse, qui reste le plus connu et le plus décrit des syndromes de dysconnexion chez l'homme a été rapporté au décours de callosotomies chirurgicales et plus rarement dans le cadre de lésions tumorales ou vasculaires de la région calleuse, ou bien encore d’affections inflammatoires ou métaboliques. Le tableau complet reste exceptionnel et associe cliniquement une anomie visuelle et tactile  gauche, une extinction de l'oreille gauche en condition d'écoute dichotique, une apraxie idéomotrice associée à une agraphie et à une apraxie diagonistique de la main gauche, enfin une anomie olfactive droite et une apraxie constructive de la main droite. L'étude clinique des syndromes de dysconnexion reste difficile, d'une part du fait de leur caractère relativement rare, d'autre part car l'atteinte calleuse est exceptionnellement pure en dehors des « split-brain », rendant difficile l'attribution certaine de la symptomatologie à la seule lésion du corps calleux, enfin du fait du caractère transitoire de certains signes telle l'apraxie diagonistique de la main gauche. La sclérose en plaques, au même titre que les callosotomies chirurgicales et que les lésions calleuses d’origine vasculaires ou tumorales, pourrait représenter un bon modèle d'étude du transfert calleux. Cette affection fréquente de l'adulte jeune est caractérisée par la présence habituelle de lésions des régions calleuses et péri-calleuses, et l’existence d'une atrophie du corps calleux est fréquemment constatée. Toutefois, et de façon surprenante, la survenue d'un syndrome de déconnexion calleuse incomplet n'a à ce jour été rapporté qu’exceptionnellement. Par contre, la constatation d'une altération du transfert inter-hémisphérique et de la présence de perturbations du fonctionnement alexithymique chez les patients atteints de la maladie argumente l’idée que la sclérose en plaques représente un modèle pertinent d'étude de la fonction calleuse.

Session 3 PELETTIER.pdf

Retour
Top